Médias socionumériques

La concentration en médias socionumériques de la maîtrise en communication aborde le champ d’études des communications en approfondissant des connaissances du courant émergent que représentent les médias socionumériques (Twitter, Facebook, Instagram, Tik Tok, Snapchat, etc.). Les étudiantes et étudiants comprendront le phénomène des médias socionumériques, de même que ses racines médiatiques et technologiques, et identifieront les enjeux communicationnels, économiques, politiques, culturels et sociaux qu’ils induisent.

Les objectifs du programme sont :

  1. de comprendre et d’analyser les médias et les technologies socionumériques dans leurs dimensions communicationnelles, sociales, culturelles, économiques et politiques;
  2. de comprendre les dimensions techniques associées aux médias et ax technologies socionumériques pour mieux en cerner les usages et les pratiques;
  3. d’analyser les enjeux contemporains liés aux médias et aux technologies socionumériques;
  4. de savoir identifier les impacts des médias socionumériques et maîtriser les outils nécessaires pour favoriser l’intervention au sein des organisations.

Structure de la concentration et cours à suivre

La concentration en médias socionumériques comporte :

  • une formation générale de 9 crédits qui est commune à tous les étudiants à la maîtrise;
  • une formation spécifique de 12 crédits;
  • des activités de recherche totalisant 24 crédits.

FORMATION GÉNÉRALE – 9 crédits
Le cour suivant (3 crédits) :

  • FCM7000 – Études en communication : aspects épistémologiques, méthodologiques et critiques

Un cours parmi les suivants (3 crédits) :

  • COM7016 – Approches psychosociologiques en communication
  • COM7017 – Approches sémiotiques en communication
  • COM7018 – Approches anthropologiques en communication
  • EDM7019 – Approches sociopolitiques en communication
  • EDM7020 – Approches théoriques en communication médiatique

Un cours parmi les suivants (3 crédits) :

  • FCM7109 – Stratégies de recherche mixtes
  • FCM7110 – Stratégies de recherche qualitative
  • FCM7111 – Stratégies de recherche intervention

FORMATION SPÉCIFIQUE (12 crédits)
Le cours suivant (3 crédits) :

  • FCM7601 – Fondements théoriques sur la technique et les technologies numériques

Trois cours parmi les suivants (9 crédits) :

  • COM7601 – Usages des médias socionumériques
  • COM7602 – Médias socionumériques et espaces communicationnels
  • COM7603 – Technologies, collaboration et organisation
  • EDM7610 – Médias socionumériques, identité et surveillance
  • EDM7611 – Information, technologie et idéologie
  • EDM7612 – Journalisme et médias socionumériques
  • FCM790X – Séminaire de recherche en communication

Ou tout autre cours de cycles supérieurs choisi à l’intérieur ou à l’extérieur du programme avec l’autorisation de la direction du programme.

ACTIVITÉS DE RECHERCHE – 24 crédits
FCM7920 – Projet de mémoire (3 crédits)
et
Mémoire de recherche, d’intervention ou de création (21 crédits)

Cheminements type

Cheminement à temps complet

AutomneHiverÉté
An 11) FCM7000

2) 2 cours de concentration 
1) COM7016 ou COM7017 ou COM7018 ou EDM7019 ou EDM7020

2) FCM7109 ou FCM7110 ou FCM7111 

3) 1 cours de concentration
1 ou 2 cours de concentration 
An 2FCM7920 (projet de recherche) + possibilité d’un cours si scolarité non terminéeRédaction du mémoire
Rédaction du mémoire

Cheminement à temps partiel

AutomneHiverÉté
An 1FCM7000 COM7016 ou COM7017 ou COM7018 ou EDM7019 ou EDM7020 Aucun cours ou 1 cours de concentration 
An 2FCM7600 FCM7109 ou FCM7110 ou FCM7111 Aucun cours ou 1 cours de concentration 
An 31 ou 2 cours de formation spécifique 1 cours si scolarité non terminée et
FCM7920 (Projet de mémoire)
Rédaction du mémoire de création
An 4Rédaction du mémoire de créationRédaction du mémoire de créationRédaction du mémoire de création
Unités

Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS)

Le CRICIS s’est fixé pour objectif premier de constituer un pôle d’excellence dédié aux analyses des rapports entre communication, information, culture et société. Pour ce faire, nous privilégions les perspectives critiques à la fois pour favoriser la pratique systématique de la réflexivité qui doit être au cœur de toute démarche de recherche et pour mettre en évidence tant les inégalités sociales face aux processus et phénomènes communicationnels que les rapports de pouvoir et les potentialités en matière de changements sociaux. Nous nous distinguons en accordant une place centrale à la fois aux recherches macro et micro, à l’importance des contextes structurants, tout en étant attentifs aux innovations d’ordre individuel et collectif, et au temps présent, tout en situant nos problématiques dans le long terme.

Chaire de recherche UQAM sur les usages technologiques numériques et mutations de la communication

La Chaire de recherche UQAM sur les usages des technologies numériques et les mutations de la communication s’intéresse aux transformations de la communication liées au numérique dans la société contemporaine. À travers un programme de recherche novateur et interdisciplinaire, les travaux de cette Chaire visent à comprendre comment les technologies numériques, et surtout la façon dont on les utilise, transforment les modes de production et de diffusion des connaissances et produisent de nouvelles cultures numériques.

Groupe de recherche sur l’information et la surveillance (GRISQ)

Le GRISQ a pour mandat d’étudier comment les technologies socionumériques, en tant que vecteurs de production, de cueillette, de circulation et de consommation d’informations, s’inscrivent dans le déploiement des formes de surveillance au quotidien. À ce titre, le groupe mène une étude plus approfondie sur la géolocalisation, le phénomène du Big Data et l’application des rapports et des modalités propres aux jeux vidéo à d’autres contextes communicationnels (ludification) comme stratégie de collecte de données.

Laboratoire sur la communication et le numérique (LabCMO)

Le LabCMO regroupe des chercheurs et chercheuses qui s’intéressent aux usages des technologies et des médias numériques sous l’angle des mutations qu’ils suscitent dans la société. Les travaux du LabCMO mobilisent des approches interdisciplinaires, majoritairement d’orientation qualitative ou mixte, pour aborder : les médias numériques et leurs publics; les pratiques informationnelles et culturelles émergentes et les nouveaux dispositifs de médiation; la sociabilité, l’identité et l’agir politique en ligne; l’engagement citoyen en contexte numérique; les enjeux sociopolitiques du capitalisme informationnel et des mouvements alternatifs (logiciel libre, production par les pairs, science citoyenne, données ouvertes, etc.); le travail et les dynamiques de collaboration dans les environnements numériques. Fondé en 2002, le LabCMO s’étend sur deux campus principaux, soit à l’Université du Québec à Montréal et à l’Université Laval (Québec).

Observation des réseaux et interconnexions de la société numérique (ORISON)

L’Observatoire des réseaux et interconnexions de la société numérique (ORISON) est une initiative portée par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM), en partenariat avec l’Internet Society Québec (ISOC Québec). Il vise à étudier les divers aspects de la transformation numérique des sociétés dans une nouvelle ère d’interconnexions mondiales. L’observatoire a pour mandat de recueillir, d’analyser et d’interpréter des données permettant d’évaluer les impacts du numérique, et en particulier de l’Internet, sur l’économie, le commerce, la culture, la communication, le développement et la coopération internationale. ORISON produit des analyses comparatives des dynamiques transnationales d’accès, de diffusion et d’appropriation de l’Internet et des innovations numériques au sein de sociétés de plus en plus connectées et en réseaux. Ce faisant, l’observatoire accorde une attention particulière à l’étude des nouvelles formes et trajectoires de gouvernance et de régulation de l’Internet ainsi que des flux de données/produits/services numériques, dans le but d’élaborer des diagnostics permettant de mieux éclairer les grandes tendances et d’influencer les stratégies et les politiques publiques.

Faculté de communication

La Faculté de communication est le plus important pôle d’enseignement, de recherche et de création en communication au Canada. Sa poursuite de l’excellence repose sur la qualité de ses programmes, la renommée de ses diplômés et son étroite collaboration avec les milieux professionnels.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
Faculté de communication
Pavillon Judith-Jasmin
1495, rue St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3S1