Réaliser son projet de mémoire

La première étape avant la réalisation du mémoire de recherche et la rédaction du projet de mémoire, qui devra être approuvé par un jury avant que vous puissiez vous lancer dans votre recherche et son terrain.

L’inscription au cours « Projet de mémoire » (FCM7920) est possible dès que votre scolarité est terminée.

Le projet de mémoire est évalué par un jury, le même qui sera appelé à évaluer le mémoire final. Il est composé de trois professeures, professeurs, incluant la direction de recherche (quatre dans le cas d’une codirection). Le choix des membres du jury est proposé par la direction de recherche, en accord avec l’étudiante ou l’étudiant, puis approuvé par le SCAE.

Il est fortement suggéré d’amorcer le projet de mémoire à la session d’hiver de la première année de maîtrise, pour le régime d’études à temps plein, ou à la session d’hiver de la troisième année de maîtrise, pour le régime d’études à temps partiel.

Balises pour la préparation d’un projet de mémoire

Visée pédagogique du projet de mémoire

Le projet de mémoire vise :

  • à baliser clairement et rigoureusement le parcours de réalisation du mémoire de recherche;
  • à faire bénéficier les étudiantes et étudiants des suggestions des membres du jury dans le but de les appliquer, d’améliorer la qualité de leur mémoire et de mieux les préparer à l’évaluation finale;
  • à favoriser l’apport pluriel, multidisciplinaire et complémentaire du corps professoral aux orientations des mémoires;
  • à instaurer une continuité entre les demandes effectuées par les membres du jury lors de la présentation des projets de mémoire et le dépôt du mémoire;
  • à offrir aux étudiantes et étudiants et à leurs collègues l’occasion de connaître le processus de déroulement et les exigences de cheminement d’une recherche de maîtrise.
Conditions et modalités de dépôt du projet dans le cursus

L’étudiante ou l’étudiant inscrit à l’activité « Projet de mémoire » (FCM7920) n’a pas l’obligation de le terminer et, a fortiori, de recevoir sa note lors de la session de son inscription à cette activité. Pour pouvoir déposer son projet de mémoire, il est souhaitable que l’étudiante ou l’étudiant ait terminé sa scolarité. Il doit en outre avoir obtenu une moyenne cumulative égale ou supérieure à 2,7/4,3 et avoir obtenu l’autorisation écrite de dépôt de sa direction de recherche.

La direction signale cette acceptation sur la page titre de l’original du projet, lequel, photocopié en trois exemplaires (ou quatre, dans le cas d’un mémoire codirigé), est transmis par l’étudiante ou l’étudiant aux membres du jury. Le formulaire d’évaluation du projet (voir plus bas) est donné par l’agente de gestion aux études du programme sur présentation de la page titre du projet de mémoire dûment signée par la direction de recherche.

Jury

Le projet de mémoire est évalué par un jury, qui sera de même appelé à évaluer le mémoire. Il est composé de trois professeures, professeurs, dont la direction de recherche, ou de quatre dans le cas d’un mémoire codirigé. Ces personnes détiennent des compétences variées liées au sujet, à la méthodologie, au média ou au champ d’intervention.

Si la présence sur le jury d’une personne chargée de cours ou professionnelle s’avère pertinent, celle-ci devra détenir si possible une maîtrise et présenter son curriculum vitæ faisant foi de son expérience ainsi que de sa compétence à contribuer à l’avancement des apprentissages de recherche, d’intervention ou de création.

Enfin, le choix des membres du jury est proposé par la direction de recherche, en accord avec l’étudiante ou l’étudiant, puis approuvé par le SCAE.

Séance de discussion

Afin d’évaluer le projet de mémoire, le jury dispose d’au maximum un mois (excluant les mois de juillet et d’août), au terme duquel il tient une séance d’un maximum de 90 minutes. Il n’est pas tenu de fournir un rapport écrit de sa lecture du projet, mais aura reçu, annexé au projet de mémoire transmis par l’étudiante ou l’étudiant, le formulaire précisant les critères d’évaluation.

La séance d’évaluation est consacrée aux commentaires et aux suggestions des membres du jury. En accord avec la direction, les membres du jury spécifient les suggestions qui devront être tenues comme incontournables ou obligatoires pour la réalisation du mémoire et qui serviront, entre autres, de balises dans l’évaluation de celui-ci. Il ne s’agit pas d’un exercice de soutenance de thèse ni de justification des choix. Dans une perspective de clarification de son parcours scolaire, l’étudiante ou l’étudiant est plutôt invité à s’exprimer sur les suggestions et à demander des précisions en cours de discussion. Cet exercice s’effectue ainsi dans le but d’une intégration ultérieure.

L’étudiante ou l’étudiant a le choix de rendre cette rencontre publique ou non. Si celle-ci est publique, l’annonce en sera effectuée sur le babillard de la Faculté et au local de l’AéMDC une semaine avant la présentation du projet. L’étudiante ou l’étudiant effectue alors une présentation orale de son projet, d’au maximum dix minutes. À la fin de la séance, l’auditoire est invité à poser des questions à l’étudiante ou l’étudiant, ou faire des commentaires sur le sujet. Dans ce cas, la séance peut être allongée d’un maximum 30 minutes.

Critères d’évaluation
Mémoire de recherche

Les critères d’évaluation du projet de mémoire de recherche sont les suivants :

  • Pertinence et qualité du cadre théorique
  • Justification de la méthodologie employée
  • Justification de l’intérêt du projet de recherche et de la problématique
  • Structuration logique et équilibre de l’ensemble
  • Faisabilité du projet et de l’échéancier
  • Qualité du français
  • Respect du nombre de pages exigé
  • Respect des normes de présentation (voir http://www.guidemt.uqam.ca/)
  • Contribution de l’étudiant à l’avancement de la discussion en séance
Mémoire de recherche-création

Les critères d’évaluation du projet de mémoire pour le mémoire de création de la concentration recherche-création en média expérimental sont les suivants :

Pour le texte et l’argumentation :

  • Justification des bases du projet et de sa pertinence
  • Qualité du cadrage conceptuel
  • Qualité de la proposition méthodologique présente dans l’œuvre à venir et de l’aperçu des liens entre théorie et pratique
  • Structuration logique de l’ensemble et qualité du français
  • Faisabilité du projet et de l’échéancier
  • Respect de la forme du document et du nombre de pages exigé (voir http://www.guidemt.uqam.ca/

Pour la maquette ou le prototype :

  • Qualité esthétique et technique de la réalisation
  • Cohérence des liens avec la théorie, les concepts et les intentions
  • Contribution de l’étudiant à l’avancement de la discussion en séance
Mémoire de recherche-intervention

Les critères d’évaluation du projet de mémoire d’intervention sont les suivants :

  • Justification de la pertinence du projet pour les milieux de pratique en communication
  • Qualité de la mise à jour documentaire sur la ou les problématiques
  • Qualité de l’intégration des aspects théoriques en présence au départ
  • Position des objectifs d’apprentissage, de la méthode et des modalités de réalisation
  • Structuration logique de l’ensemble et qualité du français
  • Faisabilité du projet et de l’échéancier
  • Respect du nombre de pages exigé
  • Respect des normes de présentation (voir http://www.guidemt.uqam.ca/)
  • Contribution de l’étudiant à l’avancement de la discussion en séance
Rapport d’évaluation

À la suite de la séance, les membres du jury émettent leurs commentaires. Le rapport d’évaluation est alors rédigé par la direction et comporte les deux éléments suivants :

  • la mention « succès » ou « échec »;
  • et la liste des suggestions, divisée en deux sections, soit les suggestions « obligatoires », dont l’étudiante ou l’étudiant doit tenir compte pour son mémoire, et les propositions « facultatives », que l’étudiante ou l’étudiant a le choix de prendre ou non en considération.

Les membres du jury cosignent le rapport, lequel contient les suggestions des membres du jury et est transmis à l’étudiante ou l’étudiant qui le conserve. L’étudiante ou l’étudiant dispose ainsi d’un « aide-mémoire » et le jury peut constater le respect ou le non-respect de ces consignes lors de l’évaluation du mémoire.

La direction du mémoire transmet la note et une copie du rapport à l’agente de gestion aux études du programme et à l’étudiante ou l’étudiant dans un délai d’une semaine après la séance. En cas de litige entre les membres du jury, la question est renvoyée à l’examen par la SCAE.

Le projet de mémoire par types de mémoire

Mémoire de recherche

Dans le cas d’un mémoire de recherche, le projet de mémoire consiste en un document d’au maximum 30 pages contenant :

  • une présentation de la problématique de départ et des questions de recherche;
  • une indication de la pertinence communicationnelle;
  • l’identification du cadre théorique ou conceptuel servant à appréhender l’objet (incluant la définition des concepts clés et la cohérence d’ensemble);
  • la présentation et la justification de la méthodologie (tant en ce qui a trait à l’approche qu’au recueil et à l’analyse des données), qui variera selon le type de recherche envisagée;
  • l’établissement d’un échéancier réaliste.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez le Règlement No 8.

Mémoire de recherche-création

Dans le cas d’un mémoire de recherche-création, le projet de mémoire consiste en un document d’au maximum 20 pages contenant :

  • un énoncé des intentions de recherche-création et des questions que celles-ci soulèvent (présentation du thème, ou du concept privilégié, et des objectifs de la recherche-création, en rapport avec le parcours de l’étudiante et étudiant);
  • une description de l’œuvre à venir;
  • un cadrage conceptuel et théorique;
  • un cadrage par rapport à un corpus d’œuvres;
  • une justification de la pertinence communicationnelle et culturelle en rapport avec le cadrage conceptuel du thème privilégié;
  • une présentation de la méthodologie (ou du procédé de travail avec le média) de l’œuvre en devenir;
  • l’établissement d’un plan de travail et d’un échéancier de réalisation et de diffusion;
  • une esquisse de l’œuvre à venir.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez le Règlement No 8.

Mémoire de recherche-intervention

Dans le cas d’un mémoire de recherche-intervention, le projet de mémoire consiste en un document d’au maximum 18 pages contenant :

  • l’intérêt pour la situation d’intervention (qu’elle soit issue d’une implication préalable dans le milieu concerné, d’une recherche antérieure ou d’un engagement personnel);
  • la présentation de la situation locale et de la problématique générale dans laquelle la situation s’inscrit;
  • le cadrage conceptuel (éventuellement basée sur un modèle théorique) justifiant une intervention (ou une insertion dans une stratégie d’intervention en cours ou en préparation) et les objectifs opérationnels;
  • la description succincte du lieu d’intervention, de ses aménagements, des possibilités d’immersion dans le milieu et des modalités de supervision, s’il y a lieu;
  • la méthodologie prévue;
  • l’établissement d’un échéancier réaliste.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez le Règlement No 8.

Faculté de communication

La Faculté de communication est le plus important pôle d’enseignement, de recherche et de création en communication au Canada. Sa poursuite de l’excellence repose sur la qualité de ses programmes, la renommée de ses diplômés et son étroite collaboration avec les milieux professionnels.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
Faculté de communication
Pavillon Judith-Jasmin
1495, rue St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3S1